sâmbătă, 9 aprilie 2011

Tous les cotés

J’étais là-haut, sur la montagne et j’ai pris la pierre dans ma paume. J’ai senti la chaleur qu’elle avait reçue de la part du soleil tout au long de la journée. J’ai fermé le poing et je me suis retournée vers nous. La chaleur passait en moi et me parlait du fait d’être pierre au sommet des montagnes. J’ai senti une sorte d’émotion inconnue en réalisant que nous pouvions communiquer. Et à cet instant-là j’ai découvert mon coté minéral.

Plus tard, étant assise sur la pente douce pleine de crocus, les yeux fermés, je me suis vue une petite semence à l’intérieur de la terre ; j’ai senti l’odeur de terre fraiche dans la narine, l’étreinte terrestre et j’ai vu la semence que j’étais comme se frayait un chemin vers l’air frais, comme elle poussait et devenait une petite plante. J’ai senti mes feuilles, et je me suis vue verte en dressant la tête vers le ciel. J’ai ressenti alors mon coté végétal.

Après un laps de temps j’ai entendu les cris des oiseaux sans les voir et puis deux aigles qui planaient au-dessus la forêt. Je sentais le vent me caressant le corps, je planais moi aussi et mon coté-oiseau se réveilla sur place.

Je regardais le ciel, j’étais assise sur le dos, les bras en l’air, et je sentais la vie. Le vent me parla du changement, d’autres temps ; les nuages annoncèrent plusieurs périodes : le fracas, le tourment et après tout cela le ciel clair, le calme et la lumière pure du soleil. Je les regardais, les écoutais ; les sentais et je vivais mon coté poussière d’étoile qui participait à la symphonie universelle.

°°°

J’ai vu l’harmonie universelle qui tenait chaque partie en équilibre et alors j’ai senti mes cotés différents : animal, végétal, minéral, humain et lumineux comme se déroulaient devant les yeux souriants de mon âme et comme s’équilibraient en égale mesure en moi-même. Alors, j’ai connu mon essence universelle plus que jamais et la joie tranquille pénétra partout, jusqu’au plus éloignés coins de mes êtres.

Et je me connus ! J’ai compris que je suis tout ce qui existe en égale mesure et que tous les cotés, mêmes ceux qui me semblent les moins dignes de respect, ou que je n’aime pas, ont leur touche essentielle dans l’ensemble.




Trimiteți un comentariu